Couvre-chef

  • Il n’est pas paradoxal, ni même très original, de porter un fez à Tunis.
Publicités